A propos de nous

Le Président de l'association est originaire du Ladakh, il connaît bien les problématiques des régions himalayennes. Grâce à lui de nombreux projets ont été menés à bien.

Les écoles

Les écoles dans l'Himalaya sont réservées aux familles aisées car payantes.

 Les monastères

Les monastères hébergent des moines entre 4 et 99 ans et n'ont aucune subvention pour fonctionner... 

Contact

Contacter l'équipe : 
Le Vénérable Tharchin Rinpoché, Padma, Dominique, Lydie, Jordan, Emmanuel, Houria et les autres ...

Origine de l'association

Tharchin Rinpoché, fondateur et président de l'association est un ancien lama du monastère de Lamayuru au Ladakh. Né dans le petit village isolé de Skindiang, il a connu la misère, la pauvreté étant enfant et il sait profondément la souffrance que la pénurie en eau, en électricité, en nourriture, en vêtements, en éducation peut engendrer. Après avoir été un très brillant élève au monastère où il fit deux retraites fermées de trois ans, son maître, Son Emience Togden Rinpoché, lui demanda de se rendre en France pour y enseigner.  Il arriva à Paris en 1992 où il rencontra celle qui allait devenir son épouse et avec qui il décida de créer l'association.

L'éducation : notre priorité

Après de nombreux projets d'aide à l'éducation des plus démunis, de relogement de personnes très pauvres, d'aide à la nourriture, l'hygiène, le Ladakh a évolué; les démunis sont de moins en moins nombreux et nous nous en réjouissons.

La priorité reste pour nous, l'éducation car la scolarité a un coût en Inde et au Ladakh et engage des frais réguliers pour les familles. Les écoles demandent une adhésion mensuelle à chaque enfant, les fournitures, l'uniforme d'été, l'uniforme d'hiver sont à la charge des familles, de même que la restauration et le transport. La plupart des familles ladakhies n'ont que peu de revenus et il leur est impossible de subvenir aux frais de scolarité de leurs enfants.

L'association propose des parrainages d'enfants qui permettent de pallier ces dépenses.

Les écoles du Ladakh ne bénéficient d'aucune subvention de l'état, elles ne fonctionnent que grâce aux dons privés. C'est pourquoi, depuis quelques années, France Himalaya Tiers-monde aide au fonctionnement de l'école "Lamdon Jamayang School de Khalsi" qui a failli fermé par manque de fonds. Le choix s'est porté sur cette école qui a une politique humanitaire qui consiste à ne scolariser uniquement des enfants issus de villages isolés et de familles, pour la plupart illettrées et démunies.

La culture tibétaine

La réputation de Rinpoché dans son pays fait que les autochtones n'hésitent pas à le solliciter lorsqu'un besoin se fait sentir qu'il soit d'ordre éducatif, culturel ou humanitaire. C'est comme cela, qu'à leur demande, il construisit trois monastères et une école.

Après l'invasion chinoise au Tibet, il est primordial de veiller à la sauvegarde de la précieuse culture tibétaine importante de par ses valeurs humanistes et de paix.

C'est pourquoi, l'association aide les monastères à fonctionner. Monastères et nonneries qui n'ont également aucune subvention et qui vivent grâce aux dons privés. Les frais de ces structures sont importants car la plupart des monastères accueillent entre plusieurs dizaines à plusieurs centaines de personnes. Les frais se déclinent ainsi :

  • Frais de nourritures pour les moines, les nonnes, les enfants

  • Frais éducatifs car chaque monastère a sa propre école et accueille les enfants à partir de 4 ans.

  • Frais d'entretien des bâtiments, d'électricité...

  • Frais pour l'achat de vêtements, de manuels servant pour les études et les prières...

L'association aide depuis de nombreuses années, le monastère de Skindiang, de Lamayuru, de Mandoglu, de Khalsi en priorité mais intervient également lorsqu'une demande ponctuelle arrive.

L'équipe

Autour de Rinpoché, lui-même bénévole, d'autres bénévoles comme Emmanuel, Dominique, Patrick, Laurence, Nadège, Jordan, Houria, Wilfried, Paulette, Tsultrim, Tharlam donnent de leur temps pour la gestion de l'association.

  • Instagram
monastere